Faust

Créations musicales

Création musicale pour Basse Baryton, électronique et un film muet de Friedrich W.Murnau

Depuis quelques années, nous réfléchissons aux liens qui unissent musique et son au cinéma ainsi qu’au rôle de l’ordinateur dans le processus de composition et de diffusion musicale.

La création du « FAUST » nous a permis de finaliser ces différentes expériences et de proposer un spectacle entre le ciné-concert, la performance et le théâtre musical.

L’idée première du projet était de réaliser l’ensemble des composantes du champ sonore au cinéma (bruitages, sons d’ambiance, musiques et dialogues chantés) à partir de la voix et du corps de l’interprète et de proposer au spectateur une expérience sensorielle qui lui donne l’impression de rêver le film (diffusion en 5.1).

 

Extrait : Le Coffret

L’utilisation d’un matériau très simple, le sifflement, sorte de chant de sirène masculin, s’inscrit dans notre réflexion sur l’utilisation du stéréotype pour la musique au cinéma et l’originalité qui paradoxalement peut en découler.

 

 

Extrait : La Fête villageoise

La voix et le corps par son expression la plus primitive, la respiration, tendent à créer chez le spectateur l’idée du rêve ou plutôt celle du cauchemar. La respiration imaginaire du dormeur, tour à tour sereine, inquiète, haletante, angoissée, se synchronise aux différentes émotions des personnages.