Ateliers de pratique artistique

Actions culturelles, Actions pédagogiques, Christian Girardot

ATELIER MUSIQUE ET SON à L’IMAGE , l’apprentissage du vraisemblable.

Nous proposons des ateliers de pratique artistique autour de la thématique du son, et de la musique à l’image.

La pratique demeure pour nous un moment privilégié pour aborder la magie qu’opère le son et la musique sur l’image. Nous avons élaboré ces ateliers dont l’objet consiste à recréer sur un film d’animation existant l’environnement sonore et musical, le champ sonore à savoir; les bruitages, les sons d’ambiance, les dialogues et les musiques.

– Les bruitages ; il s’agira de réaliser avec des « bouts de ficelle » tous les éléments nécessaires à la compréhension du film. Cette démarche va permettre aux participants d’apprendre à écouter le monde qui les entoure, comment le son d’un objet usuel peut être détourné, puis au moment de l’enregistrement, se concentrer sur l’acte par rapport à l’image et de percevoir alors la magie de la synchronisation et la vraisemblance du son à l’image (la synchrèse).
De même pour les sons d’ambiance, comment ces derniers peuvent induire un nombre d’informations considèrables (saison, localisation géographique…)

– Les dialogues seront construits principalement à base d’interjections ou d’onomatopées. Cette démarche va permettre de faire appel au talent de comédien de chaque participant, à l’envie de jouer le personnage.

– Les musiques ; chaque musique se doit d’être originale ou comment une musique simple, à condition qu’elle soit « juste » peut remarquablement fonctionner et permettre d’aborder les fonctions de la musique au cinéma.

Ce travail est ensuite finalisé sur le logiciel audionumérique Protools, enregistré, mixé et transféré sur un fichier que chacun peut emporter.

Nous avons expérimenté ces ateliers avec divers publics, collège, lycée, université, maison d’arrêt, etc et avons remarqué qu’ils fonctionnaient toujours quelque soit le niveau de compétences des participants.

Cet atelier peut être accompagné d’un enseignement plus théorique sur les fonctions de la musique et du son au cinéma à travers des extraits de films de grands réalisateurs.(à partir du collège).

EXTRAITS:

« Au bout du monde » (Extrait) de Konstantin Bronzit

Atelier réalisé avec une classe de CE1 CE2 à Taillancourt dans le Doubs, dans lquel les enfants ont récréé l’entièreté du champ sonore. (6 heures)

 

« La tête dans les étoiles » (Extrait) de Sylvain Vincendeau

Atelier réalisé avec des stagiaires de l’IUFM, sur 3 jours avec un travail analytique sur la thématique pré-citée

 

« Paddington » (Extrait) Réalisé sur un temps très court, un peu moins de 3 heures, dans le contexte d’un centre de loisirs pour enfants entre 9 et 11 ans, cet atelier a consisté à recréer les bruitages et « dialogues » d’un extrait du film « Paddington » de Paul King que les participants visionnaient le soir même.

 

 

« The Hill Farm » (Extrait) Réalisé lors d’un atelier de pratique artistique, l’ensemble du champ sonore a été recréé par des élèves d’une classe de 5° au collège Victor Hugo à Besançon (12 heures).
Extrait tiré de l’oeuvre originale réalisée par Mark Baker, The Hill Farm a reçu un oscar en 1990.

 

« La Mort aux trousses » (Extrait) Cette réalisation musicale de « la mort aux trousses » d’Alfred Hitchcock réalisée par une classe de seconde est emblématique de l’interaction qu’il peut y avoir entre actions pédagogiques et création artistique puisque suite à cette expérimentation, Sentimental Noise a développé ses « Opéras pour film ».(12 heures)

 

« Panik boys » (Extrait) est une réalisation faite à la maison d’arrêt de Besançon, dans le quartier des mineurs. La difficulté du travail consistait à construire un environnement sonore dans un lieu dépourvu de tout objet pour des raisons de sécurité et que les éléments du champ sonore ne pouvaient être réalisés qu’avec « ce qu’on avait sous la main », chaises, tables et corps. (4 heures)

 

« Ferrailles » (extrait) est une réalisation faite par un groupe de professeurs de musique dans la cadre d’un atelier « son, musique à l’image » (6 heures)
Le film original a été réalisé par Laurent Pouvaret et a été primé de nombreuses fois.

 

« Avant l’oubli » est une réalisation faite dans le cadre d’un atelier « art sonore » au lycée Pasteur à Besançon. Il s’agit d’une réflexion sur la transformation d’anciens sites industriels en centre culturels. Le quartier Prés de Vaux à Besançon qui était un lieu industriel développé a été totalement transformé en espace culturel. A travers les témoignages d’anciens, d’images et de films, les participants ont cherché à réfléchir sur cette société dans laquelle était corrélée à la destruction du tissu industriel le développement d’une activité du spectacle.
Les prises de son et les musiques ont été réalisées par les participants.

 

« Sparrows »(Extrait) est un ciné-concert qui fait suite à une commande d’écriture du conservatoire de musique de Montbéliard. Il s’agissait d’écrire une partition pour un large ensemble de musiciens (orchestre symphonique, choeur d’enfants, piano, octet de jazz…) qui permettent aux musiciens d’expérimenter de nouveaux gestes instrumentaux, d’aborder une esthétique différente, tout en étant respectueux de leur compétence musicale.

Sparrows from Sentimental Noise on Vimeo.

D’autres actions de ce genre ont été menées avec des orchestre d’harmonie constitué de musiciens amateurs notamment autour des films de Buster Keaton et Harold Lloyd

 

Suite à une recherche sur Keith Harring

Atelier réalisé avec une classe Clis à Besançon dans le Doubs dans le contexte d’une recherche sur le peintre Keith Haring.

 

« Lelong court » Jean Pierre Lelong, un des plus illustres bruiteurs en France et à l’étranger avait été le sujet de ce court métrage qui montrait les astuces et trucs que cet artisanat qui, transmis de génération en génération, inventait. C’est à la fois montrer tout la noblesse de cet artisanat très ancien et lui rendre hommage, Jean Pierre ayant disparu en 2014.